Entente illicite : producteurs d’endives VS opérateurs mobiles

entente illicite producteur d'endiveJ’ai appris cette semaine que les producteurs d’endives avaient été épinglés par l’Autorité de la concurrence pour entente illicite sur le prix des endives. Ces producteurs, qui essayent de survivre, s’étaient organisés (sur les conseils de l’Etat) afin de résister du mieux possible face aux grandes enseignes.

Je m’étonne que cette Autorité de la concurrence n’est pas eu l’idée de s’occuper des opérateurs mobiles historiques.  En effet, j’ai été particulièrement surpris par la soudaine grande vague des nouveaux forfaits « low cost » arrivés précisément après l’offre agressive d’un petit nouveau (Free Mobile).

Ces opérateurs avaient déjà été condamnés en 2007 mais bizarrement, et cela n’engage que moi, il me semble que les prix des forfaits depuis cette date n’ont pas réellement évolués et je n’ai pas vraiment assisté à une guerre des prix sur les forfaits mobiles. On trouvait toujours à quelques euros et options prêts, les mêmes prestations d’un opérateur à l’autre.

De 2007 à début 2012, soit près de 5 ans après la condamnation, il y avait trois opérateurs mobiles qui jouaient sur la même place de marché. Cependant, pas un seul des trois n’a eu l’idée de baisser réellement ces prix pour piquer des clients aux autres ?

Arrive ensuite un nouvel opérateur qui casse tous les prix, et, en quelques semaines, des forfaits « low cost » fleurissent chez l’ensemble de nos chers opérateurs historiques. Tout simplement magique.

Plus sérieusement, cela ne sous entend-t-il pas que, pendant près de 5 ans, ces opérateurs se sont gavés sur le dos du consommateur en réalisant des marges astronomiques et en s’accordant sur les prix ? Si cela n’était pas le cas, que leurs frais de fonctionnement et d’investissement étaient si importants que le prix des forfaits étaient adapté en conséquence, cela voudrait-il dire qu’aujourd’hui ils vendent à perte ? Ou alors, sont-ils parvenus à restructurer leurs entreprises en quelques semaines pour baisser leurs coûts de fonctionnement ? Ou est-ce  simplement une preuve qu’ils auraient pu (tout au moins l’un d’eux) baisser les prix depuis longtemps ?

Cela n’engage que moi, mais je pense qu’il y a matière pour lancer une enquête…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>